Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Connaître ses cheveux en 6 étapes

By Posted on 5 m read

Vous venez de passer au naturel et vous avez hâte de tester toutes ces coiffures et soins, mais vous ne savez pas par où commencer ? Alors cet article est pour vous !

Voici 6 étapes pour diagnostiquer vous-même vos cheveux.

Un diagnostique capillaire personnalisé !

N°1 – La texture des cheveux

Vos cheveux sont ? Lisses, bouclés, frisés, crépus ?

Connaître sa texture de cheveux est une étape très important pour débuter une routine capillaire. Cela vous permettra de trouver les soins , conseils et coiffures adaptés à votre type de cheveux. Plusieurs classification existe pour déterminer la famille “dominante” à laquelle vos cheveux appartiennent. Du type 1 “lisse” au type 4 “crépu”, complété par des variantes selon la forme de la boucle de “lâche” à “resserrée” .

Nous apprendrons très vite aussi que plusieurs textures peuvent orner une tête. Je considère pour ma part avoir des cheveux de type 4c sur la majeur partie de ma tête, mais à certains endroits je me retrouve avec boucles et frisottis ressemblant à un 4b.
En définitive nous partageons un patrimoine capillaire commun qui permet de réaliser ce type de cartographie, mais chaque chevelure reste unique, puisque nous ne retrouverons pas la même proportion de cheveux d’un type x sur tous le monde.


N°2 – La densité des cheveux

Ai-je peu ou beaucoup de cheveux ?

C’est une question qui revient assez souvent et qui est facile à solutionner. La densité ou le volume de cheveux est tout simplement la quantité de cheveux qui pousse de votre cuir chevelu. Ce calcul s’effectue en fonction du nombre de cheveu présent par cm2 . Elle varie d’une personne à une autre, et selon la partie de la tête. Par exemple, certaines femmes peuvent avoir une densité faible sur les tempes, normal sur le haut de la tête et forte en bas de la tête.
Connaitre votre densité vous permettra de d’évaluer la quantité de produit à mettre sur vos cheveux et le type de coiffure à effectuer ou éviter. En reprenant l’exemple précédent, je n’exercerais pas la même traction en tressant des cheveux à faible densité en comparaison à une densité plus forte.


N°3 – L’épaisseur de cheveux

Mes cheveux sont… ? Fins, normaux, épais ?

Cette question me fait souvent penser à ma période défrisée , lorsque que j’achetais un kit de défrisage selon “force” du produit. Connaitre l’épaisseur de vos cheveux vous aidera en complément avec la densité à déterminer la manipulation que vous allez exercée dessus. Par exemple, des cheveux fins n’auront ni besoin du même type de produit qu’un cheveux épais ni les mêmes problématiques. En effet, des cheveux auront besoin de produits hydratants, mais léger, ainsi que d’une faible manipulation. Inversement des cheveux épais accepterons plus facile des produits lourds et hydratants et des coiffures plus compliquées.
D’ailleurs, je ne démêlerais pas les cheveux fins et épais avec la même méthode. Les premiers pourrons être démêlés aux doigts ou à la brosse tandis que les autres auront plus d’options possibles.


N°4 – La porosité des cheveux

La porosité est propension du cheveu à retenir l’hydratation.
Un cheveu est composé de cuticules qui s’ouvrent pour récupérer et conserver l’hydratation. Le test du verre est très connu, pour déterminer si vos cheveux retiennent l’hydratation.
En fonction du résultat vous pourrez instaurer une routine capillaire adaptée. Par exemple, un cheveu peu poreux a les cuticules peu ouvertes et devra avoir des soins et méthodes adaptées pour qu’il retienne l’hydratation. Des cheveux avec une porosité faible à moyenne sont plus courants et sont le signes d’un cheveu “en bonne santé”. Tandis qu’un cheveu à forte porosité est considéré comme “abîmé”. Vous retrouverez une forte porosité sur des cheveux chimiquement traité, abîmé par la chaleur ou “usés” par le temps.

Il n’est n’est d’ailleurs par rare de trouver plusieurs type de porosité sur sa chevelure. notamment sur les pointes qui sont la partie la plus ancienne de nos cheveux. Avec des soins adapté et une légère coupe vos cheveux seront en meilleure santé.


N°5 – L’état des cheveux

Mes cheveux sont ? Secs, cassants, ternes…?

N’hésitez pas à toucher, à observer vos cheveux pour connaitre leur état. Si vous constater qu’ils sont cassants, secs ou ternes. Cela signifie qu’un produit ou qu’une méthode dans votre routine ne leur convient pas. Vos cheveux manque peut-être de protéines ou d’hydratation ? Je recommande d’utiliser de façon équilibrée les soins hydratants et protéinés.

Une finition avec une eau de rinçage froide, vinaigrée aidera à refermer les cuticules et apporter de la brillance au cheveux. Une eau de rinçage composée de thé noir ou d’eau riz sera votre alliée pour renforcer vos cheveux.


N°6 – L’état du cuir chevelu

J’ai des pellicules, les cheveux secs, les cheveux gras, des plaques de déshydratation… Voici les signes à observer pour connaître son cuir chevelu.

Nos cheveux se nourrissent des connexions existantes avec le cuir chevelu. Sa bonne ou mauvaise santé impactera donc l’état général de nos cheveux.
Pour observer son cuir chevelu, plusieurs méthodes sont envisageables et permettent d’observer la peau et le taux de sébum. Un cuir chevelu avec des plaques sera le résultat d’un manque d’hydratation ou d’une allergie à un produit. Tandis que des pellicules sont le résultat d’une sécheresse du cuir chevelu ou d’un usage inadéquat ou en trop forte quantité de produits sur le cuir chevelu.
N’hésitez pas à faire des massage crânien pour stimuler le flux sanguin et tout simplement pour observer l’état de celui-ci.

Voici selon moi les bases qui m’ont permis d’apprendre à connaître mes cheveux tout au long de mes 4 ans d’aventure capillaire. Vous aussi, réalisez votre propre diagnostique et construisez une routine capillaire solide. Bien évidemment c’est en testant des produits et en apprenant de ces erreurs que l’on progresse. Alors ne soyez pas trop exigeante avec vous même dans les débuts.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share this article

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

No Comments Yet.